Journée du 10 avril 2015

Regards croisés sur les modes d’ajustement à la crise

Dans un contexte de propagation de la crise financière à la sphère productive, les entreprises ont procédé à des ajustements susceptibles de combiner le niveau et les formes d’emploi et de rémunération. Des analyses effectuées pour le cas français au niveau macroéconomique ont souligné la faiblesse relative de l’ajustement de l’emploi permanent dans les premiers temps de la crise et ont mis en évidence le recours massif par les entreprises à d’autres modalités telles que le chômage partiel, la baisse des heures supplémentaires et surtout une baisse de l’emploi temporaire d’une ampleur exceptionnelle. Cette 2ème journée de l’axe Economie & Sociétés du CES invite économistes, sociologues, gestionnaires, chercheurs et partenaires sociaux à croiser leurs analyses pour rendre compte des modes d’ajustements par le travail pendant la crise dans une perspective qui associe approches quantitatives et qualitatives, analyses macroéconomiques et analyses sur données individuelles, approches par pays et par ajustement par le travail.

PROGRAMME

09h30 : Accueil des participants (salle des thèses, 6ème étage)

Session 1 : Quels traits saillants des ajustements dans la crise ?

Présidence : Delphine Brochard (CES UMR CNRS, Université Paris 1)

10h00-10h20 : Michel Husson (IRES) : Les ajustements au niveau macroéconomique

10h20-10h40 : Philippe Askenazy (Paris-Jourdan Sciences Economiques UMR CNRS-EHESS-École des Ponts ParisTech-ENS et CEPREMAP) : Gestion d’emploi et crise : analyse comparative franco-britannique

10h40-11h : Julie Valentin et Coralie Perez (CES UMR CNRS, Université Paris 1) : S’ajuster à la crise : l’apport d’une approche monographique

11h-12h : Discussion

12h-13h : Buffet déjeuner au 2e étage

Session 2 : Focus sur des ajustements particuliers

13h-13h20 : Corinne Perraudin et Nadine Thèvenot (CES UMR CNRS, Université Paris 1) : Les preneurs d’ordre 

13h20-13h40 : Odile Chagny (IRES) et Christine Charpail (Dares ; sous réserve) : Recours à la flexibilité interne pendant la crise: une comparaison France Allemagne 

13h40-14h : Céline Dumoulin (Printemps UMR CNRS, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) : Les ruptures d’emploi dans la crise 

14h-15h : Discussion

15h00-15h30 : Pause café

15h30-17h : Table ronde animée par Nathalie Berta (Regards, Université de Reims et CES) : De quelle(s) crise(s) parle-t-on ? Des ajustements à leur(s) justification(s)

Intervenants à la table ronde : Annette Jobert (IDHES UMR CNRS – Université Paris 1 – Université Paris 8 – Université Paris Ouest – Université Paris 8 et ENS Cachan), Estelle Gueguen (CFDT Bosch Mondeville), Dominique Paucard (SYNDEX), Pierre Picaretta (CHSCT, Caterpillar Grenoble).

Cette journée est organisée en partenariat avec IRES.